unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Estimer les autres supérieurs

 

 

 

Estimer les autres supérieurs
 

Quand St Paul parle de la manière d’être chrétiens les uns vis-à-vis des autres, il demande: « Ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes ! » Il ne nous demande pas seulement d’être attentifs et aimables, «  de nous respecter », il nous demande de tenir les autres non seulement pour nos égaux mais pour supérieurs à nous- mêmes…

Supérieurs à soi-même : qu’est-ce que ça veut bien dire ? St Paul le met en relation avec le fait de n’être ni intrigant, ni vaniteux. Chaque fois, c’est un problème avec la vérité. Quand on se vante, on présente aux autres une image de soi qu’on imagine plus avantageuse qu’en réalité (le plus souvent on ne dupe personne mais on feint de le croire). Il y a donc un peu de mensonge et de dissimulation dans cette attitude ; de même quand on se montre intrigant (capricieux ou séducteur), on cherche tout simplement à manipuler les autres. Pour vivre en Chrétien, il nous faut donc nous présenter en vérité vis-à-vis des autres, être soi-même le plus simplement possible; manifester de la franchise dans nos démarches, être franc du collier comme on dit. Considérer les autres comme nos supérieurs équivaut à ne pas les prendre pour des imbéciles. Reconnaître les autres chrétiens comme ses supérieurs, c’est leur faire l’hommage et le service de la vérité et de la franchise.

Comment ? La clé pour tenir les autres supérieurs à soi-même, c’est l’humilité. « Ayez assez d’humilité ». L’humilité commence par l’oubli de soi pour être tout entier aux autres. Trop souvent on tient pour humilité le dénigrement de soi-même, comme la capacité de refuser un compliment mérité ! Or l’humilité n’est pas la modestie. L’humilité, par l’oubli de soi, permet la mobilisation de toutes nos capacités et de nos talents pour les mettre au service d’autrui, au service de Dieu. L’humilité permet d’être vraiment soi-même.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

Pourquoi ? Tout simplement, parce que Jésus, Lui-même, l’a fait. La vie du Christ Jésus, de la Crèche à la Croix, de l’Annonciation à l’Ascension, est l’humilité même. Pour sauver l’humanité, ne s’est-il pas oublié Lui-même. Lui qui était dans la condition divine…s’est fait serviteur. C’est ainsi que Jésus a rendu témoignage à la vérité. Il a montré d’abord ce que c’est qu’être homme : reconnu homme à son comportement, nous dit st Paul. L’homme véritable, l’homme en plénitude, ce n’est pas une idée variant au gré des modes intellectuelles, c’est Jésus. Quant à la franchise, Jésus la manifeste par sa vie, par une parole toujours libre comme par un silence quand personne ne veut plus l’écouter. Cette franchise de Jésus est puissante. Toujours Lui-même de bout en bout de son existence, jusqu’à l’épreuve de la mort et de la mort sur la Croix,… Dieu l’a exalté. La franchise est la véritable gloire. Par la franchise du Christ, notre humanité est affranchie du mensonge et de la mort.

En ce début d’année, rappelons cette ambition chrétienne car il y a un appel de Dieu : « Mon fils va travailler aujourd’hui à ma vigne » pour transformer le monde. Le Seigneur nous confie une tâche pour ce monde et que seulement humblement nous pourrons accomplir. Rien n’est impossible à Dieu… et à celui qui fait sa volonté.

L’Eucharistie, que nous allons célébrer maintenant, rend possible de vivre comme Jésus, car dans l’Eucharistie, Celui qui était de condition divine se fait humble nourriture pour chacun de nous, pour que nous puissions accomplir la volonté du Père maintenant et dans les siècles des siècles. 

 
Mise en ligne le Lundi 2 Octobre, 2017