unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > L'art de vivre de la Messe

 

 

 

L'art de vivre de la Messe
 

La messe est une leçon de vie, elle est même le plus grand enseignement que nous puissions recevoir pour vivre. Derrière des aspects rituels et répétitifs, et peut-être aussi grâce à ceux-là, la messe nous apprend à recevoir, à donner et à communier.

A la messe, nous recevons. Si la messe nous enseigne cela, c’est que Jésus le premier nous montre comment recevoir tout ce que Dieu donne. Il a vécu sa vie en ayant toujours le souci de recevoir tout le don que son Père Lui faisait : sa vie, ses parents, son entourage, son travail. Jésus a même accueilli avec une attention extrême la Parole déposée dans la Bible qu’Il avait Lui-même inspiré, Il s’est laissé enseigner. Jésus a aussi accueilli les dons que les hommes lui ont faits : notamment les 5 pains et les 2 poissons qu’un enfant lui a offerts pour nourrir une foule.

A la messe, on apprend donc à recevoir : une invitation à rejoindre d’autres Chrétiens, la parole de Dieu qui nous précède, une tradition liturgique et spirituelle qui nous porte. A travers ces dons, ce sont tous les dons reçus qui établissent notre vie, nos qualités, nos potentialités et que nous avons à reconnaitre. La messe nous enseigne apprend à identifier et à recevoir tout cela comme le don de Dieu. « Tu es béni, Dieu de l’Univers, toi qui nous donnes ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes, ce vin, fruit de la vigne et du travail des hommes… » Apprendre à recevoir est important pour découvrir qu’un amour généreux nous précède. Le Père donne gratuitement parce qu’Il nous a aimé le premier, parce qu’Il nous aime inconditionnellement.

 

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

A la messe, nous offrons. Jésus nous montre comment offrir. Jésus a recherché la volonté de son Père pour la mettre en œuvre. Il a offert son énergie, son intelligence, sa volonté au projet de Salut de son Père quoiqu’il ait pu Lui en coûter. Il a offert en toute circonstance le meilleur de Lui-même. Jésus nous apprend à offrir à notre tour. Tout ce que nous avons reçu est à offrir en retour. Il ne s’agit pourtant pas de rembourser Celui qui nous a tout donné mais de l’imiter jusqu’au bout, jusque dans cet art de donner propre au Seigneur. A nous donc de donner le meilleur de nous-mêmes, le meilleur de ce que nous avons reçu. Appliquer mon intelligence à connaître Dieu et ce monde, appliquer mon cœur à aimer, appliquer les mains à servir.
C’est le sens du mot eucharistie, rendre grâce. Rendre les grâces reçues pour les partager. Rendre grâce non pour renoncer à ce que nous avons reçu mais le posséder vraiment en exerçant ces qualités, en partageant ces dons avec les autres, en chantant la louange d’un Seigneur riche en miséricorde. Nous apprenons à donner comme le Fils S’est donné Lui-même.
A la messe, nous communions. La communion est bien plus que la consommation de l’hostie, elle est comme une entrée dans la danse entre ce que je reçois et ce que j’offre. Comme Jésus a tout reçu de son Père (Noël le signale), et comme Il a tout offert (Jeudi et Vendredi Saints), Il est pleinement vivant comme la Résurrection en témoigne. Notre communion, pleinement vécue, nous fait entrer dans la puissance de l’Esprit, elle nous connecte à l’énergie trinitaire, à la joie même de Dieu. La fin des sacrements est la jouissance de l’Esprit.
La communion devient notre énergie pour recevoir à nouveau et pour offrir, pour accomplir notre tâche d’enfant de Dieu, de frère et sœur de tous comme Jésus et de Temple de l’Esprit témoin de la présence de Dieu à ce monde.

Dans l’Eucharistie, le Christ se reçoit du Père et s’offre totalement à Lui comme à nous. Que nous sachions recevoir et partager ce trésor de l’amour du Christ qui surpasse toute chose pour entrer dans la communion de l’Esprit, la joie éternelle.

 
Mise en ligne le Mardi 23 Mai, 2017