unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Rendez raison de votre espérance

 

 

 

Rendez raison de votre espérance
 

« Soyez prêts à rendre raison de l’espérance qui est en vous ! » Cette injonction de St Pierre aux fidèles a eu une portée considérable. Ainsi s’est développée l’ample présentation de l’espérance des chrétiens pour eux-mêmes comme pour leurs contemporains mais pas n’importe comment. St Pierre est précis : à ceux qui vous demandent ! rendre raison de l’espérance qui est  en vous ! avec douceur et respect !


Saint Pierre invite à répondre à ceux qui demandent. Il convient donc d’être attentif à leur question pour répondre à leur attente et ne pas débiter un discours tout fait. Il y a une écoute à développer pour entendre la question posée et entendre l’arrière-plan de cette question. Chaque personne, chaque époque a ses préoccupations et les réponses pour l’une ne sont pas celles que nous avons à donner à une autre.

Mais aujourd’hui, beaucoup ne nous demandent plus rien ! Nous sommes confrontés à l’indifférence. Il y a certes une indifférence religieuse mais aussi une indifférence générale. La tolérance générale, me semble-t-il, n’est pas sans lien avec l’indifférence. Chacun fait ce qu’il lui plait et tout le monde se fiche de tout le monde… En ce qui nous concerne, St Pierre nous rappelle « d’honorer dans nos cœur la sainteté du Seigneur. » Notre vie chrétienne en ce monde est le culte que nous avons à rendre au Seigneur et, en même temps, le signe que nous avons à porter. La manière de vivre des premiers chrétiens a suscité l’étonnement et l’intérêt de  leurs contemporains. Si notre seule différence avec nos contemporains tenait seulement à un certificat de baptême, il leur sera difficile de reconnaître dans nos cœurs, au quotidien, la présence du seul Saint : Jésus-Christ. Par contre, si nous honorons authentiquement la sainteté du Seigneur, l’intérêt ne manquera pas d’être suscité un jour ou l’autre.

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

 

« Rendre raison de l’espérance qui est en vous ». Le pont que le Seigneur a voulu entre les chrétiens et leurs contemporains passe par la raison. C’est un trésor que nous avons en partage avec les autres hommes. La difficulté rencontrée aujourd’hui est que la raison, la rationalité, est mise à mal dans notre temps. L’appauvrissement du langage et de sa maîtrise comme la perte du sens du réel et du souci de la vérité enferment les convictions dans l’affectivité et la seule sensibilité. Tout le monde parle de ses émotions et peu de ses réflexions. Les décisions sont prises plus par affection que par raison. L’affirmation de la volonté personnelle (c’est mon choix !) se fait souvent en dehors de toute enracinement rationnel.

Néanmoins,  notre espérance doit être présentée de manière à toucher les intelligences. Quand les émotions se sont dissipées, les faits, l’intelligence et le raisonnement restent. Trouver les raisons que nous avons de croire permet de mieux lutter contre les raisons de douter. Mieux connaître l’homme (sa nature, son histoire et ses langages) fait mieux comprendre comment Dieu s’est adressé et révélé à lui dans ses langages et dans son histoire. L’espérance chrétienne interdit la paresse intellectuelle.

Rendre raison avec douceur et respect. Nous ne sommes pas toujours interrogés paisiblement par nos contemporains : soit le témoignage chrétien ravive, chez tel ou tel, des blessures personnelles intimes ; soit l’air du temps tient religieusement à une opinion que la foi contredit ; parfois même des chrétiens peuvent être quelque peu revêches. Pourtant, notre témoignage doit être doux et respectueux car se vérifie alors sa force. Parce que « Dieu a tant aimé le monde », nous abordons celui-ci avec une conscience plus aiguë de la dignité des personnes, de leur conception à leur fin de vie naturelle, de la sublimité de la vocation humaine et de la puissance de Dieu, capable de tout transformer. N’appelle-t-il pas les pécheurs à sa gloire ? N’a-t-il pas fait de la potence de la Croix, un arbre de vie ? L’espérance nous permet de poser sur nos contemporains un regard aussi lucide que paisible. Ainsi, n’adressons nous jamais notre témoignage à des ennemis, fussent-ils persécuteurs, mais toujours à ceux que le Seigneur nous promet, tôt ou tard, comme des frères. Dès lors, aucune violence ne saurait vaincre cette espérance. Notre douceur confesse la toute-puissance du Seigneur, notre respect la liberté que procure la Résurrection.

Que cette Eucharistie, où la Raison éternelle se fait nourriture, affermisse en nous l’espérance chrétienne maintenant et dans les siècles des siècles.

 
Mise en ligne le Mardi 23 Mai, 2017