unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies > Comment lis-tu ?

 

 

 

Le feu de la colère
 

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! »  Nous nous représentons la religion chrétienne comme pacifique voire même pacifiste. Et ces paroles du Christ peuvent nous étonner et nous mettre mal à l’aise. Une part de violence appartiendrait donc à notre religion.


« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! »  Le Christ ne regarde pas notre monde avec indifférence ou dans une béate naïveté. Il y a aussi en Dieu une colère que le Christ assume. La violence des égoïsmes, la violence des injustices, la violence des abus de la puissance etc. sont autant de raisons qui excitent la colère divine.  Il sait que notre terre est « une vallée de larmes » et qu’elle appartient trop souvent encore aux violents.
Jésus fut confronté à l’adversité et à la perversité. Il dut déjouer les ruses de ceux qui voulaient le piéger, éviter certains endroits car dangereux. Il rencontra l’incrédulité et l’hostilité comme les prophètes avant Lui les avaient rencontrées. C’est le mystère d’iniquité qui traverse l’histoire et fait que chaque siècle est marqué par une terrible part sombre.
Une des manifestations de ce mystère d’iniquité est la suffisance et l’orgueil avec lesquelles chaque époque juge la précédente. Nous nous estimons infiniment plus civilisés que les siècles antérieurs car nous avons aboli l’esclavage mais nous ne voyons pas que la libéralisation de la PMA et la GPA exprime la même marchandisation de l’homme. Nous jugeons avec sévérité les Allemands de la II Guerre mondiale mais nous sommes indifférents au million d’enfants avortés chaque année depuis 40 ans en Europe. Nous dénonçons de plus en plus souvent la maltraitance animale mais notre société a renoncé à susciter des familles stables aux enfants. Etc. Des injustices terribles traversent ce monde et mettent le Christ en colère.
« Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division.  ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.»  L’œuvre du Christ commence par la famille parce qu’elle est la matrice de notre rapport au monde ; en la purifiant, Jésus agit sur l’avenir. Il y a des manières d’être en famille qui ne sont pas être chrétiennes et c’est cela que le Christ vient détruire en séparant. L’unité d’une famille ne peut pas être clanique ou fondée sur une complicité avec le mal, avec ce mystère d’injustice. « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent » dit le Psaume. Il ne peut y avoir l’un sans l’autre. Avons-nous appris à aimer en vérité et à bâtir la paix par la justice dans nos vies de famille ? Le Christ nous enseigne et l’un et l’autre. Il en est la réalisation personnelle. Vivre selon le Christ c’est introduire cette double articulation comme le feu qui purifie nos vies et nos relations.
« Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang dans votre lutte contre le péché. » La vie chrétienne est un combat qui peut aller jusqu’au sang versé. Saturnin à Toulouse l’a fait pour dire la valeur irremplaçable de la connaissance du Christ. Le P. Jacques Hamel aussi. Comme la Croix fut le miroir que Jésus présenta au monde, la violence que le Chrétien fait au monde est celle de lui révéler sa face sombre en acceptant de subir l’injustice, l’iniquité pour mieux la dénoncer en proclamant le nom du Christ. Nous ne sommes pas tous appelés à verser notre sang mais tous, nous avons à dénoncer les illusions, les mensonges dont se berce notre époque.
Que cette Eucharistie nous procure la lucidité de voir les contradictions de ce monde, le courage de les dénoncer et la force de les surmonter, ce sera pour nous la source d’une paix toujours plus puissante maintenant et dans les siècles des siècles.
Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

 

 
Mise en ligne le 9 septembre