unité pastorale

St Sernin | ND du Taur | St Hilaire St Pierre

 

La Paroisse Catholique > Fortifier sa foi > Les homélies du Diacre > Soyons les continuateurs des soixante-douze disciples

 

 

 

Soyons les continuateurs des soixante-douze disciples
 

En ces temps de championnat d’Europe de football, on nous parle souvent de jeu personnel de tel ou tel joueur ou de jeu collectif de telle ou telle équipe. Eh bien, le Christ aime le jeu collectif ! Durant les trois ans au cours desquels il a annoncé la Bonne Nouvelle, il ne fut pas seul.

Entouré des douze apôtres, il était également entouré d’un groupe plus nombreux. C’est parmi ce groupe qu’il choisit 72 disciples, nombre qui rappelle les 72 peuples de la terre évoqués au chapitre 10 de la Genèse et symbole d’universalité, qu’il charge de le précéder dans les localités où il allait se rendre. Au début du chapitre 9 de l’Evangile de Luc, Jésus a déjà envoyé en mission les douze en des termes similaires. « Il les envoya proclamer le règne de Dieu et faire des guérisons. Il leur dit : N’emportez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Si vous trouvez l’hospitalité dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez ». Ainsi, le Christ ne centralise pas en sa seule personne le soin d’aller parmi la population de la Judée, de la Galilée, de la Samarie. Il confie cette mission de confiance pour « aller par toute la terre annoncer l’Evangile aux nations ».

Cet appel contient une réelle radicalité dans l’engagement. « Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandale et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : Paix à cette maison ». Voici six ans, si ma mémoire ne me trompe pas, j’ai été très marqué par une conversation avec un jeune homme de 36 ans qui m’apporta son témoignage d’engagement. Pendant 10 ans, il avait travaillé comme cadre bancaire. Il gagnait très bien sa vie avec 6 000 euros mensuels. Il aimait beaucoup sortir, faisait des rencontres sans lendemain, plutôt bel homme avait des conquêtes féminines qui ne duraient guère mais qu’il trouvait agréable. Il avait une culture chrétienne mais cela n’était pas sa préoccupation première. Néanmoins, au bout de quelques années, il s’est demandé ce que signifiait sa vie. Il se plongea dans les Evangiles et dans les textes de Saint François d’Assise. Démissionnaire de sa banque, il devint franciscain.

Certes, nous ne sommes pas appelés tous à un tel choix mais nous sommes tous, chrétiens, appelés à devenir les héritiers des 72 disciples. Suivons, les consignes du Christ lui-même. D’abord par la prière. Trouvons, chaque jour, un moment pour lire les Ecritures, pour prier, pour s’adresser à Dieu. Ensuite, par nos engagements, par nos vies, par nos relations avec nos frères et sœurs, nous devons être des témoins du Christ. « Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis, c’est d’être une création nouvelle » écrit Saint Paul aux Galates. De même que Paul transgresse les barrières de son temps entre circoncis et incirconcis, nous devons témoigner de l’Evangile sans distinction de milieux sociaux, de modes de vie, de passé vécu. Je sais que nombre d’entre vous participent à cet appel du Christ et à la vie de l’Eglise de différentes manières mais bien avec l’objectif d’évangéliser. « Evangéliser n’est pour personne un acte individuel et isolé mais c’est un acte profondément ecclésial » écrit le pape Paul VI dans l’exhortation apostolique de 1975 Evangelii nuntiandi. Enfin « guérir ». Ce verbe est un mot d’espoir pour tant d’hommes et de femmes. Au sein de notre communauté, nombre d’entre nous espèrent la guérison d’un être aimé. Nous sommes rarement des thaumaturges mais nous pouvons participer à entourer toute personne qui, frappée par la maladie, a besoin d’amour, d’amitié, de gestes et de paroles de réconfort, de l’espérance chrétienne. Ceci participe à la guérison de l’âme. Grâce à tout ceci, nous serons, chers Frères et Sœurs, des acteurs de ce Règne qui est proche de nous.            

Contacter un Prêtre
aller plus loin
Leur première homélie
  François
Benoit XVI
Jean-Paul II
Homélies du Curé de St-Sernin
  2017
2016
2015
2014
2013
Sur le web
  Homélies du Pape François, jour après jour
Une homélie
pour chaque jour de l'annee
Homélies du "Jour du Seigneur" sur France 2
 

 

 

 

 
Mise en ligne le Lundi 5 Février, 2018